Historique


Le Cercle Celtique de Dijon a pris le nom de "Bellen Brug" qui évoque les bruyères en fleurs de la lande bretonne. Il a été fondé en juin 1955 à l'initiative d'officiers et sous-officiers de la base aérienne de Longvic, au sud de Dijon. Ses principaux membres fondateurs furent le commandant Ledoux (Président) et le lieutenant-colonel Salaün.

De sa création et jusque vers les années 1970, Bellen Brug (forme épenthétique de Bleun Brug : "fleurs de bruyère") était un cercle très fermé : il fallait être recommandé ou parrainé pour en faire partie ; c'était la haute société des bretons de Dijon. Durant cette période, quelques bretons portèrent le costume à l'occasion de l'Epiphanie ou de la Saint-Yves, mais sans présenter de danses.

C'est à partir de 1966-1967 que quelques jeunes se mirent à danser, se faisant accompagner par de la musique enregistrée. Le premier responsable du groupe de danse fut Jean-Claude Seligour, auquel Armandine Deleule-Moizan succéda en 1975.

Le recrutement du groupe s'élargit à des sympathisants. Puis les premiers sonneurs (musiciens) apparurent dans les années 1975-1976, permettant ainsi au Cercle Celtique Bellen Brug de participer pour la première fois aux Fêtes de la Vigne de Dijon en 1977.

Mobirise

Anne Debiak-Deleule, présidente de l'association de 1994 à 2007, devint la responsable et chorégraphe du groupe de danse. Elle a donné une nouvelle impulsion en créant et mettant en place les suites scéniques actuellement dansées par le Cercle. L'ensemble musical n'est pas resté à la traîne. Il s'est étoffé et a enrichi son répertoire grâce aux compositions et aux arrangements apportés par ses membres. Depuis, le groupe n'a cessé de développer ses activités.

Georges Charles est le président de l'Association depuis 2008.

A l'occasion de ses trentième et quarantième anniversaire, en janvier 1986 et octobre 1995, le Cercle Celtique Bellen Brug avait tenu à marquer ces événements au travers de deux grandes expositions. En octobre 2005, le cinquantième anniversaire a de nouveau été l'occasion de marquer la pérénité et l'identité bretonne du Cercle Celtique Bellen Brug.